2011, une nouvelle publication du GEPED

mercredi 5 octobre 2011
par  ARB


INTÉGRATION DE L’ALTÉRITÉ DANS L’APPRENTISSAGE DES LANGUE


Formes didactiques et procédures psycholinguistiques



Rives - Cahiers de l’Arc Atlantique n°3


Numéro sous la direction de Danielle Chini et Pascale Goutéraux
Rives - Cahiers de l’Arc Atlantique
DIDACTIQUE LINGUISTIQUE


La prise en compte de l’intégration de l’altérité est problématique en didactique des langues, notamment sur le plan sociolinguistique. Les questions sont multiples, qu’elles concernent l’altérité irréductible des systèmes linguistiques, l’altérité des publics, de leurs modes d’appréhension du réel, en fonction de l’âge et des contextes. Ces diverses formes d’altérité jouent sur la construction des compétences, sur les modes de l’interactivité, et donc sur le fonctionnement des situations.


Numéro sous la direction de Danielle Chini et Pascale Goutéraux



Dans cet ouvrage, un article de Line Audin à propos des fondements théoriques et didactiques du ARB.


Pour citer cet article :


Audin Line (2011), Altérité et invariants, une autre façon d’aborder l’apprentissage des langues au collège, in Intégration de l’altérité dans l’apprentissage des langues, Formes didactiques et procédures psycholinguistiquespp 97-111.


Résumé de l’article


Le travail présenté ici s’appuie sur des concepts empruntés à la théorie de l’énonciation pour interroger les points de convergence entre disciplines scolaires au collège en France. Les résultats de recherches conduites à l’INRP depuis près de 20 ans ont permis d’identifier des obstaclescognitifs récurrents, à l’origine d’une partie des difficultés rencontrées par les élèves en anglais, français et mathématiques. Ces obstacles, situés au cœur de l’activité langagière dans les relations complexes qu’entretiennent langue et réalité, ne trouvent pas de solution strictement disciplinaire.


Partant de ces constats, notre équipe travaille à concevoir des contenus d’enseignement transversaux destinés à munir les élèves de repères stables pour aborder la variabilité linguistique des formes dans un système linguistique donné (français, langue étrangère ou langage mathématique) ou d’un système linguistique à un autre (français / anglais). La notion de Monde Intermédiaire et le ARB sont les éléments-clés de ce modèle didactique innovant. Un dispositif expérimental existe en collège depuis cinq ans qui permet d’en vérifier la faisabilité et d’en évaluer l’efficacité du point de vue de l’apprentissage et des stratégies d’enseignement.


Mots-clés français 


Obstacles ; Didactique des langues ; Théorie des opérations énonciatives ; Invariant ; Variation linguistique ; Apprentissage de l’anglais


Abstract


The paper presents an innovative didactical framework aiming at overcoming a variety of inevitable unexpected obstacles that hinder school language learning. Located at the heart of language activity, these obstacles need a specific didactic treatment. The research showed that whatever the subject, be it French (the pupils’ school language), English as a foreign language or even mathematics, pupils are confused when it comes to dealing with language and reality mainly because they pick up wrong clues and use unstable irrelevant strategies.



In order to help them grasp the complex links between language and reality, we set up crosscut teaching concepts directly inspired from Antoine Culioli’s Theory of Enunciative Operations. Such didactic tools as the « World-In-Between » and the « ARB » are used to develop new simple language learning procedures. These innovative contents have been implemented for five years in a few French schools with pupils aged 11 to 14. The regular assessments prove successful both from the learner’s and teacher’s points of view.


English Keyword


Obstacles ; Language Learning/Teaching ; Enunciation ; Invariant ; Linguistic variation 



 


Commentaires