Bibliographie commentée de Line Audin - ESEN -26 mars 2015

mercredi 1er avril 2015
par  ARB


Conférence Line Audin - séminaire LV 26 mars 2015 - ESEN 


Obstacles cognitifs et langage : des outils conceptuels pour « réfléchir et agir avec la langue » dès le cycle 3 de l’école primaire (résumé)


Bibliographie commentée par Line Audin


Articles récents portant sur l’expérimentation du modèle didactique en collège


- AUDIN L., 2012, Obstacles conceptuels et disciplines scolaires : l’exemple d’un modèle didactique intégré, anglais-français-mathématiques en collège. in Elalouf M.-L. et Robert A. et (ed.), Les didactiques en questions. État des lieux et perspectives pour la recherche et la formation, Editions de Boeck, pp 258-269.


L’article aborde les liens entre langues et mathématiques en tant que disciplines scolaires. Il met en évidence des obstacles communs qui entravent l’apprentissage et nécessitent en amont un traitement didactique transdiciplinaire. Comment traiter ces obstacles sans bousculer le cadre proprement disciplinaire ? Comment produire un modèle didactique à la fois pertinent sur le plan théorique et immédiatement opérationnel dans les conditions actuelles de l’enseignement secondaire en France ? L’auteur présente quelques concepts innovants et des illustrations de leur mise en œuvre effective en classe de 6e.


- AUDIN L., 2011, Altérité et invariants, une autre façon d’aborder l’apprentissage des langues au collège, in Langues, Littératures et Civilisations de l’Arc Atlantique, EA 1925 Rives, Cahiers de l’Arc Atlantique, L’HARMATTAN, pp 97-111.


Le travail présenté ici s’appuie sur des concepts empruntés à la théorie de l’énonciation pour interroger les points de convergence entre disciplines scolaires au collège en France. Les résultats de recherches conduites à l’INRP depuis près de 20 ans ont permis d’identifier des obstacles cognitifs récurrents, à l’origine d’une partie des difficultés rencontrées par les élèves en français et mathématiques. Ces obstacles, situés au cœur de l’activité langagière dans les relations complexes qu’entretiennent langue et réalité, ne trouvent pas de solution strictement disciplinaire.


Partant de ces constats, notre équipe travaille à concevoir des contenus d’enseignement transversaux destinés à munir les élèves de repères stables pour aborder la variabilité linguistique des formes dans un système linguistique donné (français, langue étrangère ou langage mathématique) ou d’un système linguistique à un autre (français/anglais). La notion de Monde Intermédiaire et le ARB sont les éléments-clés de ce modèle didactique innovant. Un dispositif expérimental existe en collège depuis cinq ans qui permet d’en vérifier la faisabilité et d’en évaluer l’efficacité du point de vue de l’apprentissage et des stratégies d’enseignement.


Site dédié à l’expérimentation (académie de Paris) en 6e


Ouvrages et articles de didactique sur les langues à l’école primaire


- AUDIN L., 2008, Langues étrangères à l’école primaire : recherches INRP 1998-2003, in Psycholinguistique et Didactique des langues étrangères, Groupe d’Études en Psycholinguistique et Didactique, Chini D. et Goutéraux P. (éd.), Cahier de recherches n°2, Ophrys, pp143-154.


Impliquée depuis 1994 dans le suivi qualitatif de l’introduction des langues étrangères (LE) à l’école primaire, l’équipe de didactique des langues de l’INRP a développé dans ce domaine une méthodologie et des outils d’observation et de traitement des données spécifiques. D’année en année, la stabilité du dispositif de recherche a permis d’effectuer des comparaisons, de mesurer des écarts et surtout d’isoler progressivement certaines variables didactiques pertinentes pour l’analyse des processus à l’œuvre à ce stade.


En 1998, le contexte institutionnel a offert à l’équipe un champ à peine construit et déjà en pleine mutation : l’enseignement / apprentissage d’une LE en cycle trois de l’école primaire. Jusqu’en fin 2003, la recherche s’est articulée autour de trois volets distincts sur le plan méthodologique mais en lien les uns avec les autres : un volet descriptif qui portait sur les observables (les pratiques d’enseignement et leurs effets), un volet plus interprétatif qui visait à mieux comprendre les processus d’apprentissage (évaluation des acquis linguistiques des élèves et mise en lumière d’obstacles à l’apprentissage) et enfin un volet tourné vers l’ingénierie didactique (élaboration de ressources pédagogiques directement issues des résultats de recherche).


Les différents travaux présentés ainsi que les principaux résultats auxquels ils ont abouti sont traités ici de façon chronologique afin de privilégier l’enchaînement logique des projets et leur cohérence les uns par rapport aux autres.


- AUDIN L. (coord.), 2005, Enseigner l’anglais de l’école au collège : comment aborder les principaux obstacles à l’apprentissage, 275p, Hatier, collection Hatier-Pédagogie.


Cet ouvrage propose des démarches pédagogiques innovantes pour faciliter l’apprentissage de l’anglais en se centrant sur les principaux obstacles linguistiques, sources d’erreurs systématiques et récurrentes chez les élèves. L’ouvrage est constitué de dossiers pédagogiques directement exploitables en classe, conçus selon une même démarche de réflexion sur le français et l’anglais. L’originalité de ces dossiers réside dans l’articulation étroite entre approche réflexive des phénomènes langagiers et pratiques intensive et immédiate de l’anglais. Les séquences d’enseignement proposées permettent d’accroître la qualité de l’enseignement, d’améliorer le cursus de l’élève en anglais et, plus particulièrement, le passage du cours moyen à la classe de 6e. Cet outil s’adresse aux enseignants et formateurs du primaire mais aussi du secondaire, professeurs d’anglais ou de français, soucieux d’approfondir les liens entre langue maternelle et langue étrangère.


- AUDIN L. 2004, Apprentissage d’une langue étrangère et français : pour une dialectique métalinguistique pertinente dès le cycle 3 in Repères n°29. Article disponible en ligne sur le site de l’IFE.


L’article s’appuie sur une recherche INRP portant sur les débuts de l’apprentissage de l’anglais en cycle 3 (1998-2003) qui s’inscrivait dans le contexte institutionnel de l’introduction des langues vivantes à l’école primaire. Il analyse les obstacles rencontrés par les apprenants, liés pour la plupart, à l’écart entre le fonctionnement du français et celui de la langue étrangère et décrit la démarche pédagogique expérimentée pour les traiter. Il en propose une illustration pour l’anglais qui porte sur « être » et « avoir ».


- AUDIN L., 2003, L’apprentissage d’une langue étrangère à l’école primaire : quel(s) enseignement(s) en tirer  ? in Les Langues Modernes, numéro 3.


 L’auteur présente les conclusions d’une recherche sur les langues à l’école primaire dans laquelle il apparaît que la motivation et l’attitude des élèves par rapport à la langue sont positives, alors que les acquisitions restent limitées. En contexte scolaire, il semble insuffisant de se fixer uniquement des objectifs communicatifs, une meilleure compréhension du système linguistique de la langue-cible est indispensable si on vise une certaine autonomie des élèves.


 -AUDIN L., LIGOZAT M.-A., LUC C., 1999. Enseignement des langues vivantes au CM2. INRP.


Ce rapport est le fruit des observations effectuées dans une quarantaine de classes de Cours moyen deuxième année, dans les quatre langues suivantes : allemand, anglais, espagnol, italien. Il vise à mettre en lumière fonctionnements et dysfonctionnements spécifiques, de façon à accroître la qualité de l’enseignement dispensé et à faciliter le passage du Cours moyen à la classe de 6e du collège.


Ouvrages et articles théoriques sur les langues et le langage


- CHINI D., 2009, Linguistique et didactique : où en est-on ? Quelle place pour une approche conceptualisante de la construction de la langue dans la perspective actionnelle ? in Cahiers de l’Acedle, vol. 6, n°2, pp 52-63.


- CULIOLI A., 1990, Pour une linguistique de l’énonciation, Opérations et représentations, Paris, Ophrys. 


- HAWKINS E., 1985, Awareness of language. An introduction. C.U.P., 224 p.


L’auteur introduit le concept de “awareness of language” : il prône la réflexion pour développer les capacités d’expression et de compréhension en langue maternelle et ainsi faciliter le passage de l’éducation primaire à l’éducation secondaire. 


- LAMBELET A. & BERTHELE R., 2014, Âge et apprentissage des langues à l’école, Revue de littérature, Rapport du centre scientifique de compétence sur le plurilinguisme, Fribourg



Cette revue de littérature porte sur les effets de l’âge en lien avec l’apprentissage des langues en contexte scolaire. Pour ce faire, les auteurs ont choisi de se pencher de la manière la plus précise possible sur les résultats d’études menées en contexte scolaire pour mettre au jour les avantages et désavantages respectifs, en terme de vitesse d’apprentissage et de niveau maximal atteint, d’un enseignement précoce ou plus tardif des langues étrangères à l’école.


- LUC C., 1992, Approche d’une langue étrangère à l’école. Vol.1, INRP.



Comment préparer l’apprentissage d’une langue vivante à l’école ? Sur quels contenus orienter l’enseignement d’initiation prévu à ce niveau pour lui assurer une
efficacité maximale ? L’objectif de cet ouvrage est d’ouvrir des perspectives en s’appuyant sur les acquis de la linguistique, de la psycholinguistique, de la psychologie de l’apprentissage, et, ainsi, de mettre en lumière un certain nombre de facteurs déterminants en matière d’appropriation d’une langue étrangère dans le cadre scolaire.


- ROSA TORRAS CHERTA M., TRAGANT MESTRES E. & GARCIA BERMEJO M.-L., 1997, Croyances populaires sur l’apprentissage précoce d’une langue étrangère, Acquisition et interaction en langue étrangère, mis en ligne le 15 décembre 2005, consulté le 15 mars 2015. 



Ce travail analyse les croyances populaires à propos des jeunes enfants qui apprennent une langue étrangère. L’analyse de quarante entretiens réalisés auprès de parents d’enfants apprenant l’anglais à fait émerger quelques idées reçues concernant notamment la supériorité de l’enfant par rapport à l’adulte et le type de formation que doit recevoir l’enfant à l’école.


Sites officiels pour l’apprentissage des langues étrangères


Cadre européen commun de référence pour les langues (page mise à jour le 18 novembre 2014) :


Enseigner les langues vivantes à l’école élémentaire (mise à jour le 14 janvier 2014)


Compétences des élèves en compréhension des langues vivantes étrangères en fin d’école. Note d’information - numéro 12.04 - avril 2012 (page mise à jour en mai 2012)


Evolution des compétences des élèves en fin de collège de 2004 à 2010


Commentaires